BLOG DE JOWEL


"Ceux qui connaissent la vérité telle qu'elle est révélée dans la parole de Dieu doivent maintenant venir au devant de la scène, Dieu vous le demande , frères. Usez de toute l'influence dont vous disposez pour servir le bon camp. Tous doivent maintenant apprendre à prendre la défense d'une vérité digne d'être admise."
E.G.W Médical ministry page 22

mardi 6 décembre 2011

AU BOUT DU ROULEAU ?

 Marc 10.46-53

    " Ils arrivèrent à Jéricho. Et, lorsque Jésus en sortit, avec ses disciples et une assez grande foule, le fils de Timée, Bartimée, mendiant aveugle, était assis au bord du chemin.  Il entendit que c'était Jésus de Nazareth, et il se mit à crier; Fils de David, Jésus aie pitié de moi!   Plusieurs le reprenaient, pour le faire taire; mais il criait beaucoup plus fort; Fils de David, aie pitié de moi!  Jésus s'arrêta, et dit: Appelez-le. Ils appelèrent l'aveugle, en lui disant: Prends courage, lève-toi, il t'appelle.  L'aveugle jeta son manteau, et, se levant d'un bond, vint vers Jésus.   Jésus, prenant la parole, lui dit: Que veux-tu que je te fasse? Rabbouni, lui répondit l'aveugle, que je recouvre la vue.   Et Jésus lui dit: Va, ta foi t'a sauvé. (10:53) Aussitôt il recouvra la vue, et suivit Jésus dans le chemin.

 "Mendiant aveugle, était assis au bord du chemin." Pas de maison, pas de travail, pas d'ami (es),pas de ressource...exclut de la société.Le seul bien précieux qu'il possédait était son manteau qui lui était vital pour se couvrir, se protéger de la pluie, du vent et du froid de la nuit.

S'il était aveugle, il n'était pas sourd et à l'ouïe des nombreux pas sur le sol,il s'informa certainement de ce qui se passait et sut que c'était Jésus qui passait dans les environs.
Lorsqu'il entendit qu'il s'agissait de Jésus,ce nom lui arrachat ces supplications intenses :"Fils de David,Jésus,ait pitié de moi!"Alors que plusieurs cherchaient à le faire taire,sa vigoureuse foi le faisait crier  de plus fort à son seul et unique secours!

Il est à remarquer que  ,lorsque certaines  personnes reconnaissant leur misère et aspirant à aller à Jésus,celles-ci sont souvent en butte à des obstacles cherchant à leur priver de leur unique solution. C'est ainsi qu'elles pourraient s'entendre dire, "ton cas est irrémédiable, tu es allé trop loin, c'est trop tard...laisse tomber...la religion ce n'est pas pour toi etc."

Mais Dieu dans sa grande miséricorde envoie toujours la" corde" Jésus dans sa misère , à l'âme engouffrée dans le sable mouvant du péché et désireuse de s'en sortir.

Jésus s'arrêta et dit: Appelez-le.Et cette même foule qui l'instant d'avant voulait empêcher le malheureux de joindre le Seigneur sera vivement touchée par la compassion contagieuse de Jésus en disant à Bartimée:" Lève toi,prend courage il t'appelle."

Et celui-ci jeta son manteau ,son seul et unique bien "terrestre" indispensable à sa misérable existence et d'un bond nous dit Marc,se leva et vint vers Jésus.

La conversion justement ne serait-ce pas les étapes suivantes..?


-Le désir de quelque chose de mieux. 

Jean 2.32  "... et moi, quand j'aurai été élevé de la terre, j'attirerai tous les hommes à moi."
"Il n'est aucun homme qui, à des degrés divers, par différents moyens, ne fût ce que par les besoins profonds de sa nature déchue, n'éprouve à tel moment de sa vie cet attrait du Sauveur."Lueur

-Une connaissance de ce qu'est ce mieux.


 1 Pierre 1.23 "ayant été régénérés, non par une semence corruptible, mais par une semence incorruptible, par la parole de Dieu, vivante et permanente.

 "Le moyen de ce renouvellement n'est pas terrestre (semence corruptible) ; la vie nouvelle ne vient pas de ce monde, mais de Dieu, c'est sa parole, semence incorruptible, qui agit par le Saint-Esprit et crée la vie dans les âmes." lueur

-La conviction que nous sommes pécheurs.


 Actes 2.37 "Ayant entendu ces choses, ils eurent le cœur transpercé, et ils dirent à Pierre et aux autres apôtres : Hommes frères, que devons-nous faire ?"


-La prise de conscience que que nous sommes dans l'incapacité de nous changer nous même.


Matthieu 18.3 "et dit : En vérité, je vous dis que si vous ne vous convertissez et ne devenez comme les petits enfants, vous n'entrerez point dans le royaume des cieux."
Jérémie 13.23 "Un Éthiopien peut-il changer sa peau, Et un léopard ses taches? De même, pourriez-vous faire le bien, Vous qui êtes accoutumés à faire le mal?"

Jean 15.5 "Moi, je suis le cep, vous, vous êtes les sarments ; celui qui demeure en moi, et moi en lui, celui-là porte beaucoup de fruit ; car hors de moi vous ne pouvez rien faire."

-L'abandon, ...Qui ne consiste pas à renoncer à nos péchés mais plutôt à renoncer d'abord à nous même.

Romains 10.3-4"car ne connaissant pas la justice de Dieu, et cherchant à établir leur propre justice, ils ne se sont pas soumis à la justice de Dieu.  En effet, la fin de la loi, c'est Christ pour la justification de tout croyant."

Romains 9.31-32  "... tandis qu'Israël, en poursuivant la loi de la justice, n'est point parvenu à cette loi.   Pourquoi ? parce qu'il l'a poursuivie, non par la foi, mais comme si elle s'obtenait par les œuvres. Ils se sont heurtés contre la pierre d'achoppement "

En nous efforçant de renoncer à nos péchés nous pouvons éviter de renoncer à nous même.

-Aller à Christ (Par l'étude de la Bible et la prière)

Jean 6.37 "Tout ce que le Père me donne, viendra à moi, et celui qui vient à moi, je ne le mettrai point dehors."
"Sans doute, l'homme peut résister à cette action divine, mais une âme sincère, humble, repentante, altérée de justice et de paix, finit toujours par être attirée. "Lueur

Et la repentance.


Actes 3.19 "Repentez-vous donc et convertissez-vous, pour que vos péchés soient effacés..."

"Celle-ci comprend la douleur d'avoir commis le péché et le délaissement de celui-ci. Et impossibilité d'abandonner le péché avant d'en avoir vu la gravité." Meilleur chemin page 21.

"Aucun repentir n'est sincère s'il n'entraine pas une oeuvre de réformation. La justice du Christ n'est pas un manteau destiné à couvrir des péchés qu'on ne veut ni confesser , ni abandonner." J-C page 549

C'est ainsi que ce mendiant qui se trouvait sur le bord du chemin va se retrouver par Jésus et avec Jésus sur le chemin de la vie. Marc 10.53


Si nous sentons ce trop plein...ce sentiment de "ras le bol", si nous éprouvons le poids d'une misère indescriptible,se sentant exclut... pourquoi ne pas crier à Jésus comme Bartimée? "Il ne mettra jamais dehors celui qui viens à lui"

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire